Frais bancaires

Les frais bancaires peuvent être divisés en deux catégories :

– Les frais pour services rendus (frais de gestion de compte, chèque de banque…) que chaque client paye à sa banque. Ils sont généralement exprimés en pourcentage.

– Les frais pour impayés. Ils interviennent si le client ne paye plus assez ses mensualités ou si un chèque a été rejeté par exemple. Pour un chèque impayé d’un montant inférieur ou égal à 50 euros, les frais bancaires ne peuvent pas dépasser 30 euros. Si le chèque rejeté dépasse 50 euros, le frais eux s’élèvent au maximum à 50 euros. Si un virement ou un prélèvement ont été rejetés, les frais bancaires sont là, plus faibles et sont plafonnés à 20 euros.

Dans tous les cas, les tarifs des frais bancaires sont affichés dans les agences et vous sont également transmis avec les courriers de votre banque. Si un changement de tarif a lieu, vous êtes obligatoirement informé au moins trois mois à l’avance.