Agios

Lorsque votre compte courant est débiteur, autrement dit « à découvert », passé un certain délai ou lors d’un prêt, la banque gestionnaire et créancière de votre compte reçoit une rémunération qui correspond aux taux d’intérêts du découvert ou du crédit qu’elle vous a accordé.

Votre banque vous autorise un découvert d’une somme définie à l’avance. Une convention de compte ou un contrat annexe indique le taux des agios. Attention ce taux peut varier en fonction de votre banque qui en fixe le montant selon le découvert, son importance et sa durée.

Pour calculer le montant de vos agios, il vous suffit de connaître la date de mise à disposition des fonds et le montant du capital à remettre à votre banque à la date indiquée.

Paradoxalement, sachez que les agios ne sont pas seulement les frais qu’occasionnent un découvert ou un prêt. D’une part, ce sont aussi les frais que votre banque débite pour gérer votre compte courant qui correspondent aux commissions : les cotisations de services et de produits offerts, les frais de dossier et d’incidents de fonctionnement. D’autre part, parmi ces commissions, il y a également celles que l’on nomme « d’interventions », lorsqu’un dépassement de découvert est autorisé sur votre compte.

Le taux des agios est-il fixe ou variable? En principe, lors d’un dépassement de découvert autorisé, le taux reste fixe. Toutefois, il convient de lire votre convention de compte, signée et fournie lors de l’ouverture de votre compte courant. Celle-ci détermine le montant exact, la durée, la nature de votre découvert et le fonctionnement de votre compte.

Lorsque vous recevez votre arrêté de compte, il est alors possible de connaître l’état périodique de votre compte : ce que vous avez et ce que vous devez rembourser. Un récapitulatif annuel de frais vous est également envoyé afin de vous permettre de prendre connaissance des frais que votre banque vous débitent.